1 – Le Meteor Crater en Arizona

Le Meteor Crater, ou cratère Barringer en hommage à l’ingénieur des mines qui a acheté le site en 1903, est un cratère d’impact. Situé en Arizona, à l’ouest des États-Unis, le cratère en bol possède un diamètre de 1200 à 1400 mètres. Profond de 190 mètres, le Meteor Crater s’est probablement formé il y a 50 000 ans, lors du Pléistocène, par un impact de météorite riche en fer et en nickel.

Il est estimé que la météorite entrée en collision avec la Terre mesurait 45 mètres de diamètre pour une masse de 300 000 tonnes. Sur plus de 260 km², des masses rocheuses de plus de 30 tonnes formées à l’impact ont été retrouvées. Étant donné la dimension du cratère, il est fort probable que toute forme de vie ait été anéantie sur un rayon de plus de 4 km et que tous les éléments présents à la surface ait été soufflées sur une distance encore supérieure.

2 – Le Glory Hole du barrage de Monticello en Californie

Le barrage de Monticello, achevé en 1957 est un barrage voûte de 93 mètres de haut et 312 mètres de long à son sommet. Situé dans le comté de Napa, en Californie, il bénéficie d’un déversoir impressionnant. Celui-ci est surnommé le Glory Hole du barrage de Monticello.

De 22 mètres de diamètre au sommet, il permet l’évacuation de l’eau du réservoir lorsque le barrage atteint sa capacité maximale. Le Glory Hole peut drainer jusqu’à 1370 m3 d’eau par seconde. Dans le monde, il constitue le plus gros trou du genre ce qui lui vaut sa célébrité.

3 – Le Cratère de Darvaza au Turkménistan

Situé dans le désert de Karakoum, au Turkménistan, le Cratère de Darvaza est aussi appelé la Porte de l’Enfer. Ce surnom lui vient de la combustion perpétuelle en son sein. C’est en fait lors d’une prospection minière soviétique qu’une équipe de géologues a accidentellement percé cette cavité souterraine en recherchant un gisement de gaz.

La tour de forage a créé un gigantesque trou auquel les géologues ont décidé de mettre le feu pour limiter les pollutions atmosphériques et les risques d’explosion. Les réserves de gaz n’étant pas encore épuisées, le cratère demeure en combustion depuis 1970. Le cratère de 60 mètres de diamètre se consume alors depuis plus de 40 ans donnant presque l’impression qu’il s’agit là du sommet d’un volcan.

4 – La Mine Diavik au Canada

La Mine Diavik est localisée au nord de Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada. C’est, une fois de plus, une mine de diamants. Elle est relativement récente puisque son activité a débuté en janvier 2003. Depuis 2010 son exploitation est souterraine, le trou ne devrait donc pas s’étendre. C’est sur cette mine que repose l’économie de la région.

La mine possède son propre aéroport comme son activité est importante. De plus, celui-ci facilite les transits puisque la mine est entourée de lacs, y accéder est difficile, particulièrement en hiver lorsqu’il y a de la neige. Les conditions climatiques y sont extrêmement éprouvantes étant donné que la Mine Diavik se trouve à seulement 220 km du cercle Arctique.

5 – Le Sinkhole du Guatemala

Le Sinkhole du Guatemala, apparu en 2010, est une conséquence de la tempête Agatha ayant entraîné un glissement de terrain. Au cœur de Guatemala City l’affaissement a emporté de nombreuses maisons et une grande portion de la route. Favorisé par la tempête, la création de ce trou est due à un phénomène de doline, tout comme l’apparition du Great Blue Hole. Les roches calcaires souterraines ont alors été dissoutes par l’eau de pluie.

Heureusement, le Sinkhole du Guatemala n’a fait aucun blessé. Les 300 habitants du quartier ont cependant eu à l’évacuer. Ce n’est pas toujours le cas, puisque des phénomènes similaires sont de plus en plus souvent observés. Ceux-ci ne sont pas toujours aussi impressionnant mais entraînent parfois des victimes dans leur fond en se créant.

6 – La Mine de diamants Mirny en Russie

La Mine de Mirny est une mine de diamant à ciel ouvert située en Russie, en Sibérie orientale. Elle est connue pour être l’une des plus grandes mines du monde avec sa profondeur de 525 mètres et son diamètre de 1200 mètres au sommet. Son exploitation a débuté en 1957, abandonnée de 2001 à 2009, l’activité a depuis repris mais uniquement pour une extraction souterraine.

La Mine de diamants Mirny est d’autant plus impressionnante qu’elle est entourée par une ville qui s’est créée en raison de l’activité économique générée. Cela donne l’impression que la ville est en fait trouée. La profondeur de la mine est tellement importante que cela génère des flux d’air qui pourraient aspirer des engins en vol vers le bas, il est donc interdit de survoler la zone.

7 – Le Great Blue Hole de Belize

Le Great Blue Hole, aussi appelé Grand Trou Bleu (en français) est une doline sous-marine, c’est-à-dire une formation géographique due à l’érosion du calcaire. C’est sa dissolution qui entraîne la création d’une dépression de forme circulaire. La doline étant ici située en milieu marin, elle est alors rempli d’eau. Du fait de sa profondeur, le Great Blue Hole est impressionnant puisqu’il apparaît d’une couleur bien plus sombre que l’eau qui l’entoure.

Le Great Blue Hole de Belize possède un diamètre de plus de 300 mètres ainsi qu’une profondeur de 120 mètres. Il se situe au large de la côte de Belize, dans la mer des Caraïbes. Il semblerait que le Great Blue Hole se soit formé pendant la dernière période glaciaire. A cette époque, le niveau de la mer était bien plus bas, le trou était alors une grotte calcaire. Avec la montée du niveau de l’eau, ses cavernes ont été immergées et leur toit s’est effondré. A la surface de la Terre, il existe plusieurs Blue Holes mais celui-ci est le plus connu en raison de sa beauté.

8 – La Mine de Bingham Canyon dans l’Utah

Mine d’extraction de cuivre à ciel ouvert, elle représente une impressionnante. La Mine de Bingham Canyon se situe près de Salt Lake City dans l’Utah (USA), au cœur des montagnes Oquirrh. D’une largeur de plus de 4 km et d’une profondeur de 800 mètres, la mine est visible depuis la Station spatiale internationale, à l’œil nu.

En raison de son ampleur, elle a vu se produire en 2013 un impressionnant glissement de terrain sur sa face sud qui n’a heureusement fait aucun blessés. Bien que son exploitation ait commencé en 1906, la mine s’agrandit encore aujourd’hui puisque l’extraction du minerai est encore en cours. La mine fournit actuellement 13% du cuivre du continent américain.

9 – Le dôme de Vredefort en Afrique du Sud

Bien qu’on ait longtemps pensé que le dôme de Vredefort était un cratère d’origine volcanique, il est, comme le Meteor Crater, un cratère d’impact. Celui-ci se serait formé il y a 2 milliards d’années, durant le paléoprotérozoïque. Avec un diamètre de 300 kilomètres, le cratère est le deuxième plus grand cratère d’impact sur terre, mais aussi le deuxième plus ancien.

Ce « trou » est si impressionnant qu’il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005, notamment pour son intérêt scientifique et sa beauté. On estime aujourd’hui que l’astéroïde à l’origine de ce cratère possédait un diamètre de 10 à 15 km. La ville de Vredefort a été bâtie au cœur du trou laissé par le choc.

10 – La Kimberley Mine en Afrique du Sud

La Kimberley Mine, le Big Hole ou encore l’Open Mine est un trou géant situé à Kimberley en Afrique du Sud. C’est en fait une ancienne mine de diamants, l’un des plus riches gisements découvert. Les diamants étaient enfermés dans un énorme diatrème de kimberlite, à peu près équivalent à la taille actuelle du Big Hole. La Kimberley Mine s’étend sur 463 mètres de large pour une profondeur totale de 240 mètres.

Il s’agit de la plus grande excavation existante réalisée à la main. La mine, en activité de 1871 à 1914 a permis l’extraction de 3 tonnes de diamants. Son activité a dû être arrêté lorsque la profondeur a rendu son exploitation trop dangereuse, trop complexe et donc improductive. La fosse qui est aujourd’hui remplie d’eau sur 40 mètres de hauteur pourrait être inscrite sur la liste du patrimoine UNESCO à l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici