1. Une prise ou une perte de poids anormale

Une importante variation de poids en quelques mois peut être annonciatrice du diabète. Un patient peut ainsi prendre beaucoup de poids tout comme il peut perdre plusieurs kilos sans qu’il suive un régime. L’obésité et le diabète sont d’ailleurs deux pathologies souvent liées, car plus de 80 % des sujets en excès de poids développent un diabète. L’embonpoint abdominal ainsi que le manque d’exercice physique favorisent doublement l’apparition du diabète chez les hommes.

Toutes les personnes qui se trouvent en surpoids doivent consulter rapidement, car elles peuvent être porteuses de la maladie. D’un autre côté, un amaigrissement important se rencontre chez les jeunes atteints de diabète 1. Leur corps est mis à rude épreuve, le sucre dans le sang n’étant pas assimilé par le métabolisme, mais éliminé dans l’urine. Ces patients peuvent alors être déshydratés, parce qu’ils perdent beaucoup d’eau à cause d’une miction trop fréquente.

2. Soif constante et envie d’uriner à plusieurs reprises

Dans le cas du diabète sucré, les personnes malades ont souvent soif, et elles ont constamment la bouche sèche, et ce, même si elles boivent beaucoup d’eau. Elles ont envie d’uriner à tout instant, comme si tout le liquide qu’elles venaient d’ingurgiter ressortait immédiatement. C’est un cercle vicieux qui s’installe, car plus elles boivent, plus elles urinent et elles ont toujours soif. Cette soif est causée par l’élimination du sucre dans l’urine. Une miction excessive peut même entraîner une déshydratation.

Dans le cadre du diabète insipide, l’hypothalamus ne sécrète pas assez d’hormone antidiurétique (ou vasopressine) qui commande le système rénal à réabsorber l’eau au niveau du tube collecteur. Il se peut également que ce soient les reins même qui ne répondent pas à cette hormone. Contrairement au diabète sucré, le sucre ne passe pas dans l’urine, mais celle-ci est fade et de couleur très claire.

3. La polyphagie ou l’augmentation de l’appétit

Un individu qui a tout le temps faim ou qui n’arrive jamais à ressentir la satiété après avoir mangé, devrait s’alarmer, parce qu’il a peut-être le diabète. Selon les spécialistes, cette faim résulterait d’une hyperglycémie, car les cellules concernées n’arrivent pas à absorber le glucose dans le sang. Elles envoient donc un signal au cerveau pour lui dire qu’elles manquent encore d’énergie, ce qui signifie que le corps a faim et a besoin dans ce cas d’être nourri. Le sujet diabétique va alors manger, mais la nourriture qu’il prend ne sera pas métabolisée correctement par son organisme.

La sensation de faim perdurera jusqu’à ce que le sucre soit assimilé par les cellules et que celles-ci fassent enfin le plein en énergie. En outre, même si elle a grand appétit, une personne qui a le diabète doit veiller à avoir une alimentation équilibrée afin de réguler sa glycémie.

4. Une asthénie suspecte

Paradoxalement, une personne qui a beaucoup d’appétit et qui mange reste insatiable, mais elle peut également ressentir une grande fatigue. Les cellules sont alors privées d’énergie, car le pancréas produisant peu ou pas d’insuline, le sucre va alors s’amasser dans le sang du sujet. Après avoir fourni quelques efforts, il est normal qu’une personne se sente fatiguée, mais les patients diabétiques éprouvent une fatigue chronique sévère.

Ils n’ont plus de force pour bouger et ils ont tout le temps envie de dormir. Cet état peut même affecter leur quotidien en général. Toute personne se retrouvant ainsi doit consulter en urgence, car l’apathie est un signe que le taux de sucre dans leur sang n’est pas correct, soit il est trop élevé, soit trop bas. Dans les deux cas, cette fatigue intense disparaît une fois que le patient suit un traitement et que sa glycémie est bien régulée.

5. L’altération de la vue

Les troubles de la vision peuvent également être des indices qui montrent qu’une personne a le diabète. Il s’agit même de l’une des complications les plus fréquentes de cette maladie. La cataracte, la rétinopathie diabétique ou l’œdème maculaire sont les maux des yeux que l’on rencontre souvent chez les diabétiques.

La cataracte qui survient chez un sujet jeune devrait l’alerter, car il est peut-être atteint de la maladie. Cette opacification du cristallin ne touche en général que les personnes de plus de 60 ans, mais les diabétiques peuvent la développer plus tôt. 

La rétinopathie diabétique est causée par l’altération des vaisseaux sanguins qui nourrissent l’œil, car ils sont trop chargés en sucre. Sa vue est brouillée s’ils n’accomplissent pas leur mission correctement et à terme il est même possible de la perdre complètement. L’œdème maculaire diabétique est souvent l’effet de la rétinopathie diabétique. Les veines ou les capillaires se dilatent à tel point que le plasma vient s’accumuler dans la macula.

6. Les infections récurrentes

Les diabétiques en général ne sont souvent pas à l’abri des infections en raison du taux important de sucre dans leur sang. Une cystite récidivante ou une infection récurrente de la peau peut mettre la puce à l’oreille d’une personne sur la présence éventuelle d’un diabète. Dans le cas de l’infection urinaire par exemple, le taux élevé de sucre entraîne une inflammation de la vessie. Le glucose dans ce cas favorise la multiplication des germes et le patient peut donc ressentir une sensation de brûlure lorsqu’il urine ou avoir des urines malodorantes.

L’affection de la peau se caractérise par des furoncles, des orgelets ou par des allergies cutanées. La déshydratation qui résulte des mictions affaiblit l’épiderme qui va se gercer ou peler. En plus des bactéries, les champignons peuvent également provoquer une candidose chez tout le sujet. Ils peuvent provoquer des rougeurs douloureuses ou des démangeaisons entre autres.

7. Une mauvaise cicatrisation, des bleus ou des coupures sur les membres

Une coupure légère qui prend plusieurs semaines pour cicatriser doit être prise au sérieux, car elle est peut-être le signe du diabète. Le sucre présent en masse dans le sang favorise les infections de la plaie. Les diabétiques peuvent également développer une neuropathie à cause de leur glycémie élevée. Cette affection des nerfs a une incidence sur la circulation sanguine et aussi sur la cicatrisation, parce que la partie blessée n’est pas irriguée correctement en sang.

Les blessures qui apparaissent aux pieds et aux mains et qui s’infectent doivent de même être traitées immédiatement. Souvent ces symptômes passent inaperçus, car le sujet ne ressent rien en raison de lésions nerveuses aux extrémités du corps. L’infection peut donc s’aggraver et causer une gangrène, et dans ce cas l’amputation est inévitable. Dès que le diabète est dépisté et qu’il est mis sous contrôle, le taux de sucre dans le sang va baisser et les cicatrisations peuvent redevenir normales.

8. Les mains et les pieds engourdis ou qui picotent

Les picotements et les engourdissements des membres résultent de la neuropathie évoquée plus haut. Par ailleurs, cette atteinte des nerfs peut également toucher d’autres organes comme le cœur ou l’appareil digestif. Elle se traduit par une douleur aux pieds et aux mains, comme s’ils avaient été brûlés ou soumis à de violentes décharges électriques. Le sujet peut aussi avoir du mal à marcher ou à bouger ses mains, car leurs muscles sont très faibles. D’un autre côté, la peau peut de même être irritée et être douloureuse

L’absence de sensibilité au niveau des pieds est un autre symptôme qui pourrait faire penser au diabète. Une étude a en outre démontré que la cigarette et l’alcool peuvent altérer rapidement les nerfs des mains et des pieds. Pour détecter la neuropathie, le médecin fait passer le test au monofilament à son sujet pour évaluer la sensibilité de l’extrémité de ses membres.

9. Des troubles sexuels fréquents

La dysfonction érectile atteint près des 3/4 des hommes qui ont le diabète. Selon les spécialistes, le diabète serait même l’une des causes les plus fréquentes de ce trouble de la sexualité. Ici, c’est toujours la neuropathie qui est en cause, car elle affecte également les nerfs des organes sexuels. Plus de la moitié des patients dont le diabète est dépisté à temps et qui suivent un traitement retrouvent une libido satisfaisante.

Seuls 15 % des hommes ont une sexualité normale une fois que la maladie est bien installée et que d’autres affections surviennent comme les inflammations récurrentes ou les nécroses cutanées.

Chez la femme, une infection ou une sécheresse vaginale peuvent être causées par le diabète. La neuropathie atteint les nerfs clitoridiens, ce qui fait que les rapports sexuels peuvent être douloureux. En général, les diabétiques souffrent de leur absence de libido, ce qui peut avoir un impact sur leur moral.

10. Néphropathie et autres troubles du métabolisme

Les reins travaillent beaucoup en cas de diabète, car ils doivent filtrer le sang lourdement chargé en sucre dans le corps du sujet. Ils n’arrivent plus à jouer leur rôle de filtre au fil du temps et laissent passer de l’albumine dans l’urine malheureusement. L’augmentation de la pression artérielle apparaît en parallèle. L’insuffisance rénale peut donc survenir rapidement après les premiers symptômes si le diabète n’est pas traité à temps. Ainsi, une difficulté à uriner, la présence d’un œdème aux chevilles ou une tension artérielle élevée peuvent faire penser à une altération des reins et aussi à un diabète.

Enfin, d’autres troubles comme les diarrhées, les constipations fréquentes ou certaines maladies cardiaques peuvent de même résulter du diabète. Un dépistage de cette maladie réalisé rapidement peut améliorer la qualité de vie des patients. Ces derniers doivent également faire des efforts pour perdre du poids, bouger régulièrement et adopter une alimentation saine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici