Le Fonds de Garantie à l’initiative des Femmes est un dispositif mis en œuvre par l’État en 1989. Il a notamment été créé en vue de simplifier l’accès à la création et à l’entrepreneuriat de la gent féminine. Le FGIF a dorénavant pour mission d’assurer les concours octroyé aux femmes entrepreneures, auprès des établissements de crédit. 

Comment bénéficier de la garantie FGIF ?

Puisque le FGIF est une aide à la création pour les femmes, il faut donc être une personne physique de sexe féminin. Désirant concevoir, prendre ou développer une entreprise. Et ce, peu importe la forme juridique choisie, le statut social et le secteur d’activité de la créatrice. 

Nombreux sont les répertoires et ressources de publications web qui indiquent que pour bénéficier de la garantie FGIF, la conceptrice se doit également d’être la principale responsable de l’entreprise. Que ce soit de droit ou de fait. Par contre, dans la mesure où il s’agit d’une reprise d’entreprise, elle ne doit pas datée de plus de 5 ans. Il est particulièrement question d’années civiles.

Caractéristiques du FGIF

Les particularités du Fonds de Garantie à l’initiative des Femmes concernent généralement les facteurs d’éligibilités des prêts et des systèmes de couverture. 

Les critères d’allocation des prêts 

Les concours pouvant bénéficier d’un garanti se doivent d’être accordé par un établissement de crédit. Pour une durée allant de deux à sept ans, celui-ci doit faire l’objet d’un montant de 5 000 euros minimum et sans aucun plafond. Il est également nécessaire que les prêts soient autorisés pour financer ou les placements ou les besoins en fonds de roulement. 

Les prêts doivent aussi apparaître dans un plan de financement aussi bien de création, de reprise que de développement. En revanche, il est à noter que ces derniers ne peuvent pas former les seuls prêts utiles au financement. Pour dire qu’un prêt garanti par le FGIF doit être assemblé à un autre prêt non-garanti par le FGIF. Mais encore, les subventions ne doivent pas servir à compenser les difficultés économiques et les rachats de prêts. 

Les moyens de couverture

Le FGIF couvre 70 % par prêt au plus. En général, cette décision est consentie dans la limite des 27 000 euros pour tous les prêts effectués par chacune des entreprises. Toutefois, s’il s’avère que l’entreprise bénéficie déjà d’une autre garantie, la couverture de la garantie FGIF sera approuvée dans un taux maximum. Ce qui devra laisser 30 % de perdition à la banque. 

En contrepartie de la garantie FGIF, retenez que l’établissement de crédit n’est pas en position de demander une garantie personnelle. Il prendra de ce fait des garanties réelles sur les biens sponsorisés par le prêt. La garantie effective, quant à elle, doit être réalisée dans un délai maximum de six mois, à partir de la décision du comité d’engagement. 

De plus, profiter de cette couverture assujettit l’entreprise au gage d’une commission de l’ordre de 2,5 % du prêt consenti. Celle-ci est ôtée par l’établissement de crédit lors de la conception du prêt, qui aura pour mission de le reverser à la FAG ou France Active Garantie. 

Les démarches à accomplir 

Une fois toutes les conditions remplies, il est maintenant temps de constituer votre dossier de demande de garantie auprès de France Active. Pour un dossier complet, il faut une fiche signalétique de la fondatrice de l’entreprise et de celle du projet. Un dossier autant économique que financier contenant le plan de financement et les comptes de résultats anticipés s’ajoute aussi à vos paperasses. En plus du tableau d’amortissement envisagé pour le prêt que vous avez contracté. Ceci fait, téléchargez puis envoyez le dossier de demande proprement dit sur le site de France Active. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici